Présentation et petite histoire de ... "J'ai Peur"

Tout savoir sur ce titre

 

" On dit qu'avant d'entrer dans la mer, une rivière tremble de peur. Elle regarde en arrière le chemin qu'elle a parcouru, depuis les sommets, les montagnes, la longue route sinueuse qui traverse des forêts et des villages, et voit devant elle un océan si vaste qu’y pénétrer ne parait rien d'autre que devoir disparaître à jamais. Mais il n'y a pas d'autre moyen. La rivière ne peut pas revenir en arrière. Personne ne peut revenir en arrière. Revenir en arrière est impossible dans l'existence. La rivière a besoin de prendre le risque et d'entrer dans l'océan.

Ce n'est qu'en entrant dans l'océan que la peur disparaîtra, parce que c'est alors seulement

que la rivière saura qu'il ne s'agit pas de disparaître dans l'océan, mais de devenir océan. " "La Peur" Khalil Gibran (1883-1931)

Pour vous présenter la Chanson d'aujourd'hui, je voulais commencer par ce texte de Gibran ( 1883-1931) qui dit l'essentiel de ce que j'ai voulu exprimer dans cette chanson :

"J'ai Peur"

Je ne sais pas comment ça se passe dans votre famille à vous mais moi dans la mienne on ne m’a jamais appris à exprimer ma peur.

Au contraire.

Il fallait toujours serrer les poings et être fort.

Sans montrer jamais ses faiblesses.

Et donc ses peurs.

Car pour beaucoup avoir peur c’est être faible.

Alors à un moment de ma vie où je me suis retrouvé perdu, toutes les peurs refoulées en moi ont voulu s’exprimer. Sortir. J’en ai donc fait une chanson.

A force de la chanter j’ai appris à apprivoiser chacune de mes peurs et je crois pouvoir dire aujourd’hui qu’elles m’ont rendu plus fort.

Parce qu’avoir peur c’est comprendre que le pouvoir ne dépend que de nous. Que les choix sont infinis. Et que sans peur il est plus difficile d’être sûr de ça.

Alors oui, j’ai quand même parfois encore peur. Un peu. Comme aujourd’hui, celle que mes mots ne vous touchent pas. Mais je sais maintenant que le principal c’est de tout faire pour.

Et j’ai mis beaucoup de moi dans ce morceau. Parce que tout le soutien que vous m’apportez au quotidien me pousse à continuer.

Merci à vous pour toutes « ces larmes de bonheur » que vous m’apportez chaque jour.

 

 

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK